08 août 2010

carnet de voyage #3

Jour 12 : jeudi 15 juillet. Hourtin --> le Porge plage (camping)
49 km, 4h30, moy. 10,87, max. 33,05.

Toujours de la piste goudronnée dans la forêt, paysage de dunes... On est bien dans le sud, maintenant : accent, cigales...
IMG_8372
Il y a un passage très difficile sur la piste avant Lacanau (où nous déjeunons et profitons de la plage), car la piste est en fait une bande de ciment de 50 cm de large, surélevée et entourée de sable. Moins large que les remorques, impossible pour 2 vélos "simples" de se croiser ou de doubler ! Nous finissons par pousser sur plusieurs kilomètres, surtout moi qui manque de tomber plusieurs fois. Ça explique la faible moyenne.

Le Porge-plage : camping sympa, et le "village" est rigolo, c'est une rue unique, piétonne, avec des boutiques et restaus de part et d'autre, comme les villes du far-west dans Lucky Luke...

IMG_8400

Bien plus dans mes gouts que Lacanau, où de plus on ne peut pas "vraiment" se baigner à cause des baïnes et des  maîtres nageurs "à cran", qui roulent en jeep sur la plage et sifflent sauvagement tous ceux qui ont de l'eau au-dessus des genoux !

Jour 13 : vendredi 16 juillet. Le Porge Plage--> Audenge (camping)

45 km, 4h01; moy. 11,18 et max : 34,26.

"Grasse" matinée, lessive, réparation de la remorque (la toile de la Croozer est trouée en plusieurs endroit, elle n'a pas appréciée la piste en ciment, quand nous avons dû rouler moitié sur la piste et moitié à côté...)

Ensuite, pique-nique sur la plage et baignade dans les vagues !

IMG_8478

Nous démarrons vers 15 heures et parcourons malgré tout 45 km. La première semaine, il nous fallait toute la journée pour en faire autant, nous gagnons en endurance (mais pas en vitesse).

Nous avons quitté le littoral et la dune, pour bifurquer vers l'est et longer un bref moment le bassin d'Arcachon. Tout de suite, la végétation change : des chênes parmi les pins, quelques uns d'abord, puis très vite ils sont majoritaires; des fougères... Les cigales se font moins assourdissantes. La piste est excellente, plate, bien roulante, en site propre.

IMG_8560

À l'arrivée au camping, vers 19 heures, alors qu'on n'aspire qu'à aller se coucher, le gérant (très gentil) s'adresse aux enfants : "Vous allez quand même aller voir le magicien, non ??". Heu, c'était pas vraiment prévu, mais maintenant ça va être dur de le leur refuser ! Nous assistons donc au spectacle de magie, et on se couche tard mais Malo est aux anges...

Jour 14, samedi 17 juillet : Audenge --> 5 kilomètres avant St Symphorien (dans la forêt)

60 km, 4h50, 12,32 de moy et 33,64 de max.

Piste Mios-Bazas. Dans la forêt, une piste superbe, toute  droite, bien goudronnée, bien plate...    Une ancienne  voie  ferrée,  nous passons devant toutes les anciennes gares reconverties en habitation, c'est pittoresque.

Paysage de forêt très verte, touffue, beaucoup de fougère, de bruyères... Très différent de la forêt de pin du littoral.

Halte à Hourtens, près d'un lac où les enfants se baignent.

Demain, normalement nous atteindrons le canal du midi ! Ce soir nous  dormons dans la  forêt, au bord de la piste.

IMG_8608

Jour 15 : dimanche 18 juillet. Saint Symphorien-->Pontet (base de loisir)

63 km, 5h24, moy. 11,65, max. 34,90. Plus grosse étape depuis le début.

IMG_8653

On quitte la "voie ferrée" Mios-Bazas, droite et plate, pour les côteaux des Graves. 20 km à suer, à souffrir, sous un soleil de plombs. Ça monte dru, ça descend sec pour remonter aussitôt... Nous sommes en plein milieu des vignobles, mais aucune envie de s'arrêter pour une dégustation : nous savons que le canal est au bout de notre calvaire !

IMG_8741

À Castets-en-Dorthe, une descente, un tournant, et la première vue sur la Garonne, là, d'un coup. Un grand moment !  Ça fait 750 km qu'on le désire, qu'on l'attend, qu'on en rêve, de ce  canal ! À la buvette, c'est la fête :  glace, sirop pour les enfants, bière énorme pour les parents. Nous repartons pour quelques kilomètres, et  nous  trouvons une "base de loisir"  avec lac, wc,  jeux, évier... mieux  qu'un  camping, et gratuit !

Jour  16, lundi 19  juillet,  Pontet--> Damazan (Lot-et-Garonne) (camping)

48 km, 4h07, 11,67 km de moy et 30,12 de max.

Toujours la piste  du  canal, rythmée par les innombrables ponts et écluses, accompagnés chaque fois de leur courte mais forte montée, puis descente équivalente. Qui a dit que c'était plat, le canal ?

IMG_8778

Région rurale, agricole,  peu touristique ! Pas de magasin ouvert ce  jour (on est lundi...). Au camping de Damazan, on dort pour 14 euros la nuit... c'est juste le prix de 4 douches, car c'est la seule infrastructure du camping, mais on ne demande rien de plus.

La lenteur des péniches, l'eau calme du canal, l'ombre, tout invite à la contemplation, à la paresse, pourtant la moyenne est bonne : pas de  voitures, piste bien roulante,  et plate exceptées les montées aux ponts.

On commence à "sentir" Toulouse, nous  passerons Agen demain  midi surement.

Posté par remorques à 11:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur carnet de voyage #3

    et c'est quoi la suite de l'aventure???

    Posté par cath, 15 septembre 2010 à 09:05 | | Répondre
Nouveau commentaire