05 août 2010

carnet de voyage #1

Jour 1 : dimanche 4 juillet
Saint-Nazaire---> 5 km avant Pornic (dans un champs)
35 km, 3h08, moy. 11,14 km/h, max. 43,09 km/h (pont de St Nazaire).

IMG_7383

La traversée du pont est notre première rude épreuve, escortés à vélo par quelques élèves de Wilfried et leurs parents... Une fois le pont passé, sensation de se "dépouiller". À partir de maintenant, quoi que nous ayons oublié, il faudra s'en passer. Je pense à la chanson d'Alain Souchon, "la vie Théodore" : Il faut un minimum, une Bible un cœur d'or, un petit gobelet d'aluminium, il   faut un   minimum..."
Nous quittons une grande maison dont toutes les pièces débordent d'objet, pour vivre trois semaines avec le contenu de nos sacoches et de nos remorques.

Maintenant, on veut mettre des kilomètres entre nous et Saint Nazaire, entre nous et le pont, entre nous et Saint Brévin... Avancer !
Et connaître le plaisir d'avancer toujours, sans se dire qu'il faudra rentrer avant la nuit, refaire à l'envers chaque kilomètre parcouru. Juste, à l'heure du dîner, trouver un coin, un champs, s'arrêter et jeter les tentes. Allez, cette fois-ci on est vraiment sur la route ! Nomades pour quelques semaines...

IMG_7404

Jour 2 : lundi 5 juillet, Pornic---> Beauvoir sur mer (Vendée) (2ème nuit dans un champs)
49 km, 4h43, moy. 10,34 km/h, max. 31,92 km/h.

IMG_7415

Vent de face ! on arrive au parc éolien par derrière, c'est mauvais signe ! Dur de trouver un endroit discret pour camper dans ce paysage de bocage... On finit par se poser dans un champs à Beauvoir, mais l'agriculteur arrive presque aussitôt au volant de son tracteur pour rentrer ses meules de foin... Il nous autorise du bout des lèvres à dormir dans son champs.

IMG_7428

À la fin de cette deuxième journée, la fatigue et la douleur commencent à se faire sentir : je suis éreintée au sens propre, j'ai terriblement mal dans le bas du dos... La pratique du vélo ressemble pour moi à une mortification physique, mais je n'ai pas besoin de silice : tout est frottement, tout est douleur... l'élastique du cuissard, mon genoux droit, et surtout... la selle !!!

Jour 3 : mardi 6 juillet, Beauvoir sur mer ----> Sion sur Mer (camping)
43km, 3h46, moy 11,51, max.30, 86

IMG_7484

Le front de mer de St Jean de Mont avec le vent dans le dos à fait merveille pour notre moyenne, en revanche la piste dans la forêt, sur sable, tient franchement des montagnes russes ! De plus, elle est bourrée "d'obstacles", barrières en quinconce qui sont là pour empêcher l'accès aux quads et motos, mais qui  nous obligent à mettre pied à terre avec nos remorques...

Les dix premiers kilomètres de la journées, nous avons emprunté la départementale, avec les voitures qui nous doublent à toute vitesse, les camions qui nous frôlent et nous aspirent dans leur sillage, et même des connards qui nous klaxonnent, comme si notre simple existence qui les oblige à ralentir très légèrement et à s'écarter pour nous dépasser était un attentat à leur sacro-sainte vitesse...

Sur cette route nous sommes pour eux des intrus, des parasites... Pourtant il n'existe pas de piste à cet endroit-là, comment faire autrement que de rouler parmi les voitures ?

IMG_7499

Jour 4 : mercredi 7 juillet, Sion---> les Sables d'Olonnes (camping)

37,84 km, 3h20, moy. 11,33, max.25,98

Toujours principalement de la piste en site propre, dans la forêt (sable, pins, dunes donc montées et descentes, courtes mais parfois raides, toujours beaucoup d'obstacles anti-quads).

On s'arrête de bonne heure dans un camping 4**** pour pouvoir profiter de la piscine.

La corniche vendéenne, le matin, et le "trou du diable" (mais à marée basse, donc on ne profitera pas du spectacle). À partir de demain, on rentre dans le marais poitevin, on risque d'être dans les champs jusqu'à la Rochelle ! Tout à coup la Charente ne semble plus si loin.

IMG_7500

Sur le vélo, chaque jour, une nouvelle chanson me trotte dans la tête. Un bout de refrain au début de la journée, puis petit à petit, phrase après phrase, je parviens à en reconstituer des couplets entiers, restitués par ma mémoire qui les avait stoqués à mon insu. Sur le vélo, il faut bien occuper son esprit pour que le temps passe plus vite, et ne pas   regarder  trop le compteur sur lequel les kilomètres défilent trop lentement.

IMG_7554

Jour 5 : jeudi 8 juillet. Les Sables d'Olonnes ---> Jard sur mer (champs)

33 km, 3h01, moy. 10,88, max. 43,09 km/h

Péripétie ! Hier soir, nous quittons le camping pour aller manger au restaurant aux Sables, et Wilfried dévisse la barre qui permet de tracter le vélo de Malo afin d'alléger le convoi au maximum... À l'arrivée au restaurant, c'est la consternation : le cylindre qui sert de "rotule" au système a disparu... il a dû se dévisser et tomber sur le chemin. Nous faisons et refaisons le parcours, et nous rentrons de nuit, bredouilles, au camping. Le lendemain matin, j'appelle mon père qui me donne les dimension de la pièce et de sa perce, et je contacte un mécanicien sur le port,   qui accepte de  nous  refaire cette pièce dans la journée.

IMG_7563

Nous  pouvons repartir dans  l'après-midi avec une nouvelle pièce ! Nous nous sommes délestés de 30 €, pour 100g d'aluminium ça peut sembler cher, mais la poursuite de notre voyage n'a pas de prix.

Le soir,   nous    campons dans un  champs où nous essuyons un  très gros orage, qui tourne et retourne au-dessus de nos têtes... Nous venions de quitter Talmont, et ses pentes à 20% (au moins !).Leçon #2 : quand une ville comporte le mot "mont" dans son nom, il faut se méfier !

IMG_7581

Posté par remorques à 14:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur carnet de voyage #1

    Ah chouette ! heureuse de lire votre carnet de voyage
    je ne vous ai pas vraiment suivi pendant le périple puisque nous étions partis... à côté de Perpignan... mais en voiture (quelle bande de mollets cassés nous faisons à côté de vous )

    merci de partager cette belle expérience

    Posté par Luna Part, 05 août 2010 à 18:17 | | Répondre
  • On ne se connait pas mais j ai suivi avec beaucoup d interet votre projet. Je voulais vous dire un grand bravo a toute votre famille.
    Merci de nous avoir fait partager cette aventure!
    Felicitation
    Nadia

    Posté par nadiia, 06 août 2010 à 20:26 | | Répondre
Nouveau commentaire